L’Agir-thérapie

Notre fonctionnement habituel

  • Expression, décisions et actions en conformité avec les injonctions extérieures.

D’où

  • Attente exclusive de l’extérieur pour nous apporter des solutions dans des situations d’inconfort, de peur et de doute.
  • Perte de contact avec nos ressources intérieures.
  • Eprouvé d’impuissance angoissante quand l’environnement devient insécurisante.

Ce constat concerne autant nos situations relationnelles interpersonnelles que notre relation avec l’environnement naturel. Il s’agit juste d’ouvrir les yeux pour voir notre peur devant les événements naturels que nous ne contrôlons plus.

 

Les outils, postures et concepts de l’Agir-Thérapie

  • Présence : compréhension empathique, accueil inconditionnel et recherche de cohérence entre actions, ressentis et pensées.
  • Ecoute à 2 niveaux : ressenti corporel (dialogue avec le ressenti pour une compréhension globale des situations ) et discours verbal (ce qui nous constitue et qui s’exprime à travers les mots).
  • Le processus PCAD* (présence, compréhension, action et déploiement).

La proposition de l’Agir-Thérapie

  • Attention et importance accordées, dans un premier temps, de façon prioritaire au lieu d’évaluation interne: ressentis, besoins et potentiel ➔développement du féminin qui est accueil et écoute. Nous pourrons croire que le chemin de l’écoute de soi est douceur et confort. Au contraire, quand nous descendons dans notre profondeur, nous rencontrons d’abord des aspects difficiles, rejetés par notre culture: la haine, la colère, la peur, le désir de pouvoir, etc. L’accueil ne peut se développer et nous apporter du réconfort au final que si,dans un premier temps, nous accueillons sans réserve toute notre ombre intérieure. Le développement de nos potentiels viendra dans un second temps.
  • Assouplissement des croyances et conditionnements  ajustement du cadre de référence en lien avec qui nous sommes: travail qui développe la rigueur et la fermeté pour changer nos habitudes de pensée et d’action. Il s’agit là de l’ajustement du masculin, éclairé par le féminin.
  • Cohérence entre actions, cadre de référence et lieu d’évaluation internes.

N’oublions pas que changer des décennies de fonctionnement demande du temps, de la rigueur, de la patience et de la ténacité. Cela suppose d’être clair par rapport à son but ultime dans l’existence.

Le but ultime de l’existence

Nous venons au monde avec les mêmes potentialités en tant qu’être humains. Cependant, toutes ne demandent pas à croître. Pour certains, cela va être le potentiel de sportif, pour d’autres celui de chercheur, pour d’autres encore, celui d’éducateur,…

A un niveau ordinaire, c’est ce potentiel que nous avons comme responsabilité de développer, aidés par une éducation juste et éclairée.

A un niveau ultime, nous avons tous comme responsabilité de participer à l’avancée de l’humanité vers plus d’humanisme et vers une existence profondément porteuse de sens pour chacun(e).

En nous incarnant en tant qu’humain, nous avons le privilège de développer la conscience: chemin vers l’Amour, potentiel ultime qui donne  tout son sens à notre existence.

 

Unité intérieure retrouvée. Harmonisation du masculin par le féminin et du féminin par le masculin.

Déblocage du processus de croissance.

 Sentiment profond de sens.

* Plus d’informations sur PCAD et sur l’Agir-thérapie en suivant ce lien https://ifpre.com/agir-therapie